WWW Tim Berners-Lee

Le créateur du www entame une action contre les dérives d’Internet
Tim Berners-Lee, le fondateur du World Wide Web, a communiqué le lundi 25 novembre une démarche mondiale pour combattre les risques sur le Net. Il a évoqué cette information à Berlin lors d’un forum sur la gouvernance d’Internet. Ce nouveau programme comporte neuf principes visant les gouvernements, les entreprises et les citoyens.

Plus de 80 institutions le soutiennent

Cette idée est appuyée par les GAFA : Google, Apple, Facebook et Amazon ainsi que plus de 80 organisations. Les géants de la toile et de la technologie s’unissent pour l’initiative du fondateur du WWW, Tim Berners-Lee. Microsoft, le moteur de recherche DuckDuckGo ainsi que l’État français et allemand se joignent à ce « protocole ». Des milliers de personnes dans le secteur privé ont pris part dans le but de freiner les excès sur le web.
Il est souligné dans ce nouveau règlement que : « Les gouvernements doivent renforcer les lois et la régulation du monde numérique ». Il est précisé que les bénéfices des groupes ne doivent pas piétiner les droits de l’homme et de la démocratie. Le but est de « stopper les abus croissants sur le net ».

Un appel à la collaboration

Tim Berners-Lee invite la population à contribuer à la conception de ce « nouvel Internet ». Il lance un appel pour la création d’une société solide luttant pour la dignité humaine. Le principal objectif étant que les internautes soient plus sensibles aux excès présents sur la toile. Il veut que les utilisateurs soient conscients des pratiques malintentionnées comme le cyberharcèlement et le trafic des données.
Cette nouvelle charte milite pour un web inclusif. Les gouvernements sont poussés à assurer une connexion pour tous, à entretenir la neutralité du net et à respecter les droits fondamentaux des personnes en ligne. Le rôle des entreprises est de rendre Internet plus accessible. Elles doivent coopérer pour que les nouvelles technologies assistent l’humanité.
En 2018, il a entamé un « contrat pour le web » pour se mesurer contre les abus de l’Internet. Il y a 30 ans, Tim Berners-Lee avait déjà un projet du même genre. En 1989, il a évoqué un « système de gestion décentralisée de l’information » quand il travaillait au Centre de calcul du Cern. Il était chargé de l’annuaire de cette entreprise et voulait que les scientifiques dans le monde puissent partager leurs activités.
Bien que les GAFA soutiennent cette initiative, il y a un doute quant à leurs participations. Il faut savoir qu’ils ont largement pris part au détournement des principes fondateurs du web.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.