projet silica

Les équipes de recherche de Microsoft Cambridge ont réussi un exploit avec le projet Silica ce week-end. Ils sont arrivés à stocker les données du film Superman, soit 75,6 Go, sur une fine plaque de verre. Détails dans cet article !

Une durabilité de plusieurs siècles

Au cours de la conférence Microsoft Ignite 2019, Satya Nadella, l’actuel directeur général de la firme multinationale, avait présenté un témoignage de l’aperçu du projet Silica. Les chercheurs de Microsoft veulent réétudier les systèmes de stockage à grande échelle. La société américaine espère faire un grand pas sur le marché de stockage des données.
Les grandes entreprises informatiques ne cessent de nous faire parvenir leur vision d’un avenir avec des technologies plus sophistiquées. C’est dans cet esprit de toujours vouloir surprendre que Microsoft Azure présente le projet Silica.
L’objectif est de pouvoir stocker une quantité considérable de données le plus longtemps possible. Ici, on parle de plusieurs centaines d’années.
Actuellement, les disques durs possèdent une durée de vie d’environ 3 à 5 ans. Quant aux systèmes de bandes magnétiques, c’est de 5 à 7 ans. Les supports type CD/DVD peuvent tenir plusieurs années, mais sous de très bonnes conditions de conservation.
Compte tenu de ces chiffres, les sociétés sont obligées de procéder à des transferts de données régulièrement, un processus qui coute assez cher. C’est le cas de Warner Bros qui doit créer des copies de ses archives tous les 3 ans.

Du quartz comme support

Pour son projet Silica, Microsoft utilise le quartz comme support. Son ambition : convertir la structure 3D (trois dimensions) du matériau avec un laser. Un algorithme d’IA (intelligence artificielle) pourra par la suite décoder cette combinaison.
Rappelons que le quartz a une durée de vie naturelle de plusieurs centaines d’années. De plus, il peut être trouvé en grande quantité et le montant de production est assez faible.
Outre ces qualités, déjà considérables, il est très résistant aux conditions naturelles les plus difficiles. Il est tenace et ne subit aucun dommage lorsqu’il est placé dans un four traditionnel ou dans un four à micro-ondes. Les chercheurs l’ont également jeté dans du liquide en ébullition sans qu’il ne perde l’intégrité de sa structure.
Ce matériel prend beaucoup moins de place que les supports « traditionnels ».
La commercialisation de cette nouvelle technique n’est pas pour demain. Il reste encore du boulot pour les ingénieurs de Microsoft. Le projet Silica reste cependant une bonne option pour le problème que représente le stockage d’informations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.