emoji facebook

Facebook et Instagram décident d’interdire trois emojis : pêche, aubergine et goutte d’eau. Ils ont été jugés trop suggestifs ou trop sexy dans certains contextes. Cette décision a été prise il y a quelques mois par les gérants de ces réseaux sociaux.

Un changement des standards de la communauté

Rappelons qu’en octobre 2018, Facebook avait déjà exclu les contenus servant aux entrevues sexuelles.
Cet été, le géant des médias sociaux a établi une charte contenant les comportements autorisés ou non sur ses réseaux sociaux. Il a réalisé une liste déterminant les nouveaux standards de la communauté. Malgré la discrétion dont la plateforme a fait preuve, le site web Xbiz s’est aperçu de ces transformations.
Des mois après l’élaboration de ces règles, on apprend que les emojis ou séries d’emojis à connotation sexuelle ont été bannis de ces plateformes. En gros, trois emojis sont pointés du doigt : pêche, aubergine et goutte d’eau.

Une modération basée sur le contexte

Facebook fera une prospection et une analyse minutieuse de chaque publication contenant ces emojis. Que ce soit la légende d’une photo en allant jusqu’aux messages groupés, si le réseau social distingue une connotation sexuelle, ils seront supprimés. Les clichés affichant des emojis pour cacher les parties intimes seront également effacés.
On précise que les utilisateurs ont encore le droit d’utiliser ces emojis. Seuls ceux avec des contextes détournés seront retirés du site. Facebook explique que si la publication ne constitue pas une invitation ou une offre sexuelle, il n’est pas condamnable.
Pour pouvoir détecter facilement les contenus affichant ces trois types d’emojis, l’entreprise a créé de nouveaux algorithmes. Les tâches des modérateurs du réseau social seront plus simplifiées si une publication est considérée comme inconvenante.

Pour limiter la prostitution

Facebook annonce que ces règles n’ont pas été établies pour nuire à la liberté d’expression de ses utilisateurs. Il veut surtout batailler indirectement contre la promotion d’offres des travailleurs dans le domaine du sexe sur sa plateforme. Il souhaiterait limiter, voire même supprimer, les contenus centrés sur les rencontres entre « adultes ».
Il ambitionnerait de minimiser le langage explicite exprimé dans les discussions de groupe. La société explique que ce type de dialecte inciterait certaines personnes à s’aventurer dans des pratiques sexuelles.
Elle voudrait également détecter quand des contenus pornographiques seront mis sur le site. Cependant, la société n’a fait aucune annonce sur ses actions visant à supprimer les publications de recrutement pour des activités sexuelles. L’objectif principal étant la limite de la prostitution en ligne sur la plateforme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.