- Alexas_Fotos / Pixabay

La crise sanitaire liée au Covid-19 a également frappé le secteur des smartphones. Selon l’International Data Corporation (IDC), il faudra attendre 2022 pour que le marché retrouve la santé.

Un marché qui a drastiquement plongé

La crise sanitaire n’épargne aucun secteur, pas même celui des smartphones ! Ces derniers mois, les secteurs ont évoqué une baisse de la vente des smartphones dans le monde, notamment avec les confinements respectifs. Nous avons désormais un chiffre précis, puisque le cabinet d’analyses International Data Corporation (IDC) indique dans ses dernières prévisions que « le marché mondial des smartphones devrait reculer de 9,5 % en 2020 par rapport à l’année précédente, avec des livraisons totalisant 1,2 milliard d’unités. »

Même si les résultats sont plus positifs que prévu au deuxième trimestre, le marché a cependant drastiquement chuté et montre des « signes visibles de préoccupations économiques ». Le cabinet prévoit une croissance de 9% en 2021, mais cela n’est dû qu’à la forte baisse de 2020. C’est pourquoi le cabinet prévoit plutôt une véritable reprise seulement en 2022.

La 5G comme moteur de croissance

La plupart des constructeurs comptent mettre l’accent sur la 5G pour booster la croissance du secteur. IDC explique que d’ici la fin de l’année 2020, la grande majorité des chaînes de production seront essentiellement exploitées pour des smartphones 5G au détriment des appareils 4G. Les réductions de production en 2020 pour s’adapter à la baisse de demandes concerne d’ailleurs principalement les modèles 4G.

« La 5G reste une priorité pour tous les fabricants de smartphones malgré les défis liés à la pandémie Covid-19 et le manque de demande des consommateurs », a déclaré Ryan Reith , vice-président chez IDC en charge du suivi des terminaux mobiles. « Alors que bon nombre des principaux fournisseurs ont réduit leurs plans de production pour 2020 pour s’aligner sur le déclin du marché, nous avons vu la plupart des baisses de production se concentrer sur les portefeuilles 4G. Cependant, nous pensons toujours que la demande des consommateurs pour la 5G est très faible, mais que lorsque le marché subira moins de pression économique, la demande pour les produits et services destinés à la 5G deviendront de plus en plus importants ».

Toutefois, IDC estime que d’ici 2023, les smartphones 5G représenteront 50 % du marché mondiale puisque le prix de vente global des appareils compatibles avec ce réseau va progressivement chuter. Il estime ainsi que le prix moyen d’un smartphone 5G sera de 495 dollars d’ici 2023.

Une reprise repoussée

La 5G n’est pas le seul élément important. « D’autres éléments au-delà de la 5G joueront un rôle dans la reprise du marché, notamment l’opportunité continue sur les marchés en développement. Dans les régions en développement, une forte évolution vers les appareils 4G bas et milieu de gamme se poursuit, qui représentent plus de 80% des volumes de smartphones dans ces régions. »

IDC rappelle également que la reprise du marché des smartphones était auparavant pressentie pour fin 2020. « Cela ne va évidemment pas se passer », puisque ces prévisions ont été réalisées avant la crise sanitaire engendrée par le Covid-19.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.