Tu me manques

Après avoir envoyé par mail une annonce disant qu’il allait supprimer les comptes inactifs le 11 décembre, Twitter revient sur sa décision. Des utilisateurs ne veulent pas qu’on efface les données de leurs proches décédés.

À la mémoire des disparus

Twitter n’avait pas envisagé que son réseau social était considéré comme une sorte de sanctuaire pour les décédés. La plupart des millions de comptes inactifs le sont parce que les propriétaires ne sont plus parmi nous. Quand la nouvelle concernant l’annulation de compte a été annoncée, les réactions des proches ont été défavorables à ce projet. Un internaute a déclaré : « Si vous voulez supprimer les tweets de mon père, il faudra d’abord me passer sur le corps ».
Les traces que les gens laissent sur les réseaux sociaux font partie de leurs histoires. Que ce soit des tweets ou des photos Facebook ou Instagram, c’est un moyen de faire vivre sa mémoire à travers le temps. Les familles et amis des morts réclament que leurs comptes restent intacts en leurs souvenirs.
Twitter n’a pas hésité à répondre face à cette vague de mécontentement général. Il a communiqué que cette décision était un raté de leur part. Les comptes inactifs ne seront pas encore supprimés tant qu’ils n’auront pas trouvé la possibilité d’honorer la mémoire de ces comptes.

Pour se conformer avec la loi européenne

Le principal objectif de ce nettoyage de compte inoccupé était de se conformer au RGPD. Il s’agit de la réglementation européenne sur la protection des données. Le but était : « Présenter des informations plus précises et fiables auxquelles les gens peuvent faire confiance sur Twitter ».
L’application de cette nouvelle norme ne se ferait que dans l’Union européenne. Le RGPD y dédie un droit à « l’oubli numérique » et le réseau social veut suivre la législation locale. Twitter ne compte pas s’y arrêter et espère généraliser sa politique.
En France, les plateformes sont obligées d’offrir aux utilisateurs un moyen de décider du destin de leurs données après leurs décès. Pour l’instant, Twitter ne propose que la suppression de compte. Pour parer à cette éventuelle possibilité, un archiviste américain a créé un outil pouvant récupérer l’ensemble des messages d’un usager.
Ce nettoyage est aussi motivé par la libération de certains noms d’abonnés. La disponibilité de ces derniers pourrait inciter les utilisateurs à affluer sur la plateforme. Cette éradication de compte inactif ne va pourtant pas se faire avant d’avoir trouvé des solutions aux problèmes soulignés par les internautes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.