Station spatiale internationale ISS NASA

Actuellement, toutes les toilettes de la Station spatiale internationale (ISS) sont tombées en panne. Pour faire face à ce problème, les astronautes sont obligés d’utiliser des « emballages jetables ».

Faire ses besoins est devenu une mission

Les 6 astronautes de la Station spatiale internationale rencontrent une complication des plus sérieuses : les w.c. sont en panne. L’italien Luca Parmitano, commandant de l’expédition en cours, vient de faire savoir leur situation à la NASA. Aucune des toilettes de l’ISS ne fonctionne et les spationautes doivent se contenter des « emballages jetables » pour faire leurs besoins.
L’agence russe RIA Novosti a rapporté mercredi dernier que les deux appareils ne marchent plus. Le premier module russe Zvezda est inexploitable pour des pannes à répétition. Le second module américain Tranquility est inemployable à cause d’une supposée alarme de réservoir surchargé.
Rappelons que se servir les sanitaires dans l’espace n’est pas si aisée. Il y a d’ailleurs des vidéos qui circulent sur le net pour nous expliquer comment ça marche. Marion Montaigne, illustratrice, a aussi dessiné une bande dessinée relatant l’expédition de Thomas Pesquet dans l’ISS. On peut y apercevoir une partie où il s’initie à l’utilisation de l’ISS Waste Collector System.
La tâche est déjà difficile et ce n’est pas faciliter par l’apesanteur et l’absence de gravité. Les toilettes spatiales sont munies d’un petit aspirateur et d’un « rétroviseur » pour empêcher les « échappées ». Dans l’espace, l’urine est recyclée et rendue potable au bout de plusieurs jours pour être resservie. Chacun des membres de l’équipage doit s’occuper manuellement de leurs matières fécales.

Ces pannes sont devenues habituelles

En 2008, les astronautes n’ont pas pu restaurer eux-mêmes les toilettes et bien entendu, il n’y a pas de plombier dans l’espace. Ils ont dû attendre l’acheminement d’une pièce de rechange qui s’est fait livrer par la navette Discovery.
Le français Thomas Pesquet a déjà été obligé de dépanner les cabinets en 2016 au 2e jour de son expédition dans l’espace. Heureusement pour lui, il n’a pas eu recours à de nouvelles pièces. En février dernier, les astronautes ont rencontré une autre difficulté : une importante fuite d’eau de ces mêmes toilettes.
En attendant de se faire livrer des outils ou la réparation manuelle des toilettes, les membres de l’équipage ont d’autres alternatives. Ils peuvent utiliser les w.c. de Soyouz, la navette attachée à la Station spatiale internationale. Lors des sorties dans l’espace, ils ne peuvent pas échapper au port de couches ultra-absorbantes, bien évidemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.