Feedly profite de la fermeture de Google Reader

Feedly : il fallait s’en douter, le malheur des uns fait le bonheur des autres. La fin de Google Reader a profité aux autres agrégateurs de flux RSS dont Feedly.

GOOGLE READER, C’EST TERMINE

L’une des informations les plus importantes de la semaine dernière dans le domaine du numérique était sans doute la déclaration de la fin de Google Reader par la firme américaine. Cette annonce avait provoqué un ras de marée sur la toile et de nombreux utilisateurs cherchaient une alternative efficace pour remplacer leur lecteur phare. La fermeture de Google Reader est due à une trop faible audience pourtant, le site reste encore l’une des références en matière de traitement de flux RSS.

FEEDLY TIRE SON ÉPINGLE DU JEU

Certains concurrents se sont jetés sur cette annonce pour tenter de chiper les fans de Google Reader. Feedly a ainsi réussi à se démarquer des concurrents et à séduire plus de 500 000 nouveaux adhérents à peine 48 heures après l’annonce du géant Google. Feedly s’est démarqué en proposant aux utilisateurs de Google Reader de migrer de manière simple vers son site. Le but est simple, il s’agit de synchroniser l’ensemble des flux RSS avec un compte Feedly, récupérant ainsi toutes ses données, l’internaute gagne là un temps précieux. Pour attirer sans cesse de nouveaux « clients », Feedly propose également d’être à l’écoute des anciens fans de Google Reader pour améliorer ses services et sa stratégie de migration. Suite à ce succès quasi immédiat, Feedly n’a d’ailleurs pas hésité à augmenter son parc de serveurs.

Le magazine The Verge parle d’un « exode RSS », une migration générale qui ne profite d’ailleurs pas uniquement à Feedly. Netvibes, Pulse ou encore Flipboard attirent aussi de nouveaux usagers durant cette campagne de séduction.

Inscrivez-vous à la newsletter de Web & Tech

2 réponses à Feedly profite de la fermeture de Google Reader

  1. glorieux 19 mars 2013 à 19 h 24

    Je viens de lâcher Google +, G reader nous fait faux bon c était quotidien la première ouverture du matin : quoi de nouveau
    à ce compte je vais zapper Chrome ,Picasa et tutti quanti

    a -t’on une idée précise de ce qui a motivé Ggle à faire ce choix : je trouve l argument « pas suffisamment d utilisateurs » un peu just .
    le potentiel perdu avec Ad block leur provoque un manque à gagner autrement conséquent
    peut être nos critères européens  » don’t really work with their targets ?? »
    jp 68 piges

    Répondre

Postez un commentaire