Et si MegaUpload renaissait de ses cendres?

Retournement de situation à peine croyable sur le dossier MegaUpload. Le Tout-Internet pensait voir la tête du site d’hébergement de fichiers décapitée promptement puis exhibée aux yeux de tous sur la place publique, les milliers de Tera-octets incinérés et éparpillés comme la cendre qui retombe autour du bûcher. Alors que ce scénario macabre semblait se profiler inexorablement, coup de tonnerre : le procès de son fondateur pourrait ne pas avoir lieu pour vice de procédure.

Kim Dotcom 007 Et si MegaUpload renaissait de ses cendres?

Le FBI, bienfaiteur de Kim Dotcom

Tout d’abord, aussi incroyable que cela puisse paraitre, aucune plainte américaine au pénal n’avait été déposée contre Kim Dotcom, le fondateur du service, avant que le FBI ne diligente son arrestation en Nouvelle Zélande. Une procédure un peu précipitée et démesurée justifiée par l’action « Operation In Our Sites », (traduire « Opération dans Nos sites »). Et c’est le « Nos » qui fait toute la différence.

Le juge en charge de l’affaire aux Etats-Unis a confié laconiquement qu’il doute qu’un éventuel procès se déroule un jour. Effectivement, certains « errements » doublés d’une « légère » ingérence sur la procédure de la part du FBI sème le trouble dans une affaire que l’on croyait déjà pliée.

Pour l’avocat de Kim Dotcom aux States, Ira Rothken il est évident que ce dernier « ne peut pas être poursuivi en pénal, parce que l’entreprise est située à Hong Kong, hors de la juridiction US. »

Une intrigue qui prend une tournure totalement rocambolesque, alors que Kim Dotcom profite déjà de sa liberté conditionnelle assouplie par la justice néo-zélandaise pour enregistrer un disque de rap et se connecter à Internet tranquillou au bord de sa piscine.

Oui, parce que sésame sur le Mac Baguette, la police néo-zélandaise avait utilisé un mandat de perquisition non-régulier qui pourrait conduire à la restitution des biens saisis, dont l’ordi et la Xbox de l’informaticien.

Les gros scoreurs de Call of Duty peuvent commencer à s’affoler. Oui Kim Dotcom, en tête du classement Free-For-all de Modern Warfare 3 pourrait être de retour à plein temps pour vous fragguer, et puis accessoirement relancer sa poule aux oeufs d’or.

The Walking Meg’

Effectivement, dans le cas où toutes les poursuites sont abandonnées contre « MC Kim », il pourrait lui venir à l’idée, entre deux frags, de racheter au fournisseur d’hébergement Carpathia Hosting les serveurs qu’il louait et puis de délocaliser toute l’affaire.

Car les centaines de milliers de données utilisateurs sont toujours conservées, à l’abri des regards indiscrets, en attendant de parvenir à une hypothétique médiation avec le MPAA (Motion Picture Association of America), qui craint justement une résurrection en mode mort-vivant revanchard de The Walking Dead.

Voila ce qui se passe quand vous pensez avoir tué un gros gamer. Au bout de 30 secondes, il revient dans le jeu pour vous headshot. Un lance-roquettes sous le bras.

Inscrivez-vous à la newsletter de Web & Tech

Une réponse à Et si MegaUpload renaissait de ses cendres?

  1. régis_montréal 24 avril 2012 à 16 h 26

    Avec toute la pub que cette histoire lui fait, s’il revient en force, ce sera le plus gros respawn de tout les temps sur le web.

    Répondre

Postez un commentaire