tik-tok

TikTok, la société chinoise de partage de vidéos, est au cœur d’une enquête. Les États-Unis s’inquiètent que l’entreprise ne menace la sécurité de ses utilisateurs. Le Comité sur l’investissement financier étranger mène une étude approfondie pour clarifier les choses.

TikTok, l’application fétiche des jeunes

TikTok est une application mobile tendance de partage de vidéos lancée en 2016. En Chine, elle s’appelle Douyin. Avant, il s’agissait surtout de diffusion de clips musicaux et de play-back. ByteDance, la maison-mère, a racheté Musica.ly une application du même genre basée en Europe. En août 2018, les deux institutions ont été fusionnées, mais ils ont conservé le nom de TikTok.
Même si les vidéos ne doivent pas dépasser 15 secondes, les consommateurs surprennent toujours avec leur créativité. On trouve de tout sur cette plateforme : des recettes de cuisine, des prouesses sportives, des tutos beautés…
L’application a été téléchargée un milliard de fois et compte 500 millions d’habitués actifs. TikTok est ouvert aux 13 ans et plus avec un contrôle parental. Les principaux clients sont des jeunes et adolescents d’environ 20 ans.

Une menace pour les utilisateurs

Des politiciens américains ainsi que des organismes de réglementation ont des doutes concernant le propriétaire chinois de l’application, ByteDance. Ils redoutent que TikTok soit une menace pour la sécurité nationale. Sur l’application, tous les comptes sont publics par défaut, mais on peut limiter les téléchargements pour seulement les contacts prédéfinis.
Les États-Unis témoignent que TikTok a la capacité d’exposer la vie privée des utilisateurs. Alex Stamos, l’ancien garant de sécurité de Facebook, a exposé ses craintes concernant la plateforme sur Twitter. Les employés américains et chinois de Bytedance sont actuellement en rivalité au sujet de cette éventuelle menace.
Les équipes de contrôle américain ont déclaré à Washington Post que leurs associés chinois leur recommandent de supprimer des vidéos non considérées comme abusives. Ce qui fait polémique, c’est que la Chine réclame que les applications permettent à l’État d’accéder aux données des utilisateurs.
ByteDance certifie que TikTok ne diffuse pas de messages politiques. Le sénateur américain, Tom Cotton, n’est pas convaincu. Il pense que la Chine peut encore procéder à d’autres méthodes pour accéder aux informations personnelles sensibles des clients.
Le sénateur émet des craintes quant à la possibilité de coopération de l’entreprise avec le Parti communiste chinois.
La société chinoise déclare qu’ils ont changé certaines modalités en 2019 concernant les données des utilisateurs américains. Tout ce qui concerne les modérations dans ce pays est désormais traité dans le territoire des États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.