© Fortnite - Epic Game

Epic Games, Spotify, Match Group (Tinder), Deezer, Tile Match, Basecamp, Blix, News Media Europe et bien d’autres développeurs ont annoncé avoir créé la « Coalition for App Fairness » (Coalition pour l’égalité des apps en français), une organisation à but non-lucratif visant à combattre les pratiques jugées abusives et anti-concurrentielles d’Apple et de Google.

Une coalition très remontée

Depuis le bannissement de son jeu Fortnite de l’App Store, Epic Game est en guerre contre la pomme géante. Son but : l’assouplissement des règles, jugées injustes et anticoncurrentielles, établies sur le magasin d’applications d’Apple. En effet, le géant américain prélève 30 % de commission sur chaque achat d’application, y compris sur les transactions in-app. Epic n’a donc pas tardé à être rejoint par d’autres développeurs, qui ont formé la « Coalition for App Fairness ».

Les critiques sont dures : « Apple demande aux fabricants de limiter les options, oblige les développeurs à vendre au travers de l’App Store et vole même des idées à la concurrence ». En effet, la politique des 30 % affecte grandement les revenus des développeurs, mais ce n’est pas tout. Il est très difficile de proposer des applications concurrentes à celles d’Apple.

Une tentative de faire plier Apple

« Depuis des années, les développeurs d’applications font part publiquement et en privé de leurs préoccupations concernant les conditions onéreuses et arbitraires qui régissent l’App Store d’Apple en particulier, ainsi que les mises à jour de dernière minute d’iOS, qui désavantagent également les développeurs. Pourtant, peu de choses ont changé », déclare la coalition dans le communiqué.

« Une entreprise exerce un contrôle presque total sur l’écosystème mobile et sur les applications auxquelles les consommateurs ont droit. Après près d’une décennie sans surveillance, sans réglementation et sans concurrence, il est temps qu’Apple soit mis face à ses responsabilités”, explique-t-elle sur son site. Elle rappelle qu’Apple engrange chaque année 15 milliards de dollars grâce à sa fameuse commission de 30 %.

Google en prend aussi pour son grade

La Coalition for App Fairness vise  Apple en particulier, mais Google n’est pas en reste. En effet, ce dernier applique la même commission sur Android. La seule différence est que, même si le Play Store est en position majoritaire dans la distribution d’applications Android, Google autorise d’autres magasins applicatifs sur son système d’exploitation.

En attendant, la coalition a dressé une liste de dix principes qu’elle estime fondamentaux pour garantir un environnement sain et permettant la concurrence loyale dans les magasins d’applications. Toujours est-il que la guerre n’est pas prête de se terminer entre les deux partis.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.