Paiement sans contact, la fin de l'argent liquide ?

Monnaie, billets, virements bancaires, prélèvements, mandat, carte bancaire… Les moyens de paiement se multiplient. L’un des plus récents est le paiement sans contact. Présenté comme facile et pratique, de nombreux consommateurs y ont déjà recours. Il est même largement incité dans la crise sanitaire liée au Covid-19. La question se pose de l’impact du paiement sans contact vis-à-vis de l’argent liquide. À terme, peut-il remplacer l’argent liquide ? Rien n’est moins sûr. Le point.

Qu’est-ce qu’un paiement sans contact ?

Paiement sans contact, la fin de l'argent liquide ?

Le paiement sans contact permet de régler ses achats en approchant son moyen de paiement d’un terminal dédié. Il n’y a donc pas besoin de manipuler le terminal de paiement du commerçant en insérant sa carte à l’intérieur, en tapant son code ou en donnant son règlement de la main à la main.

 La technologie du paiement sans contact fonctionne par des puces et des ondes courtes. On parle de Near Field Communication. Le processus se fait au moyen d’une carte de paiement équipée de la technologie ou d’un smartphone.

Les paiements sans contact sont actuellement plafonnés à hauteur de 50 €, contre 30 € avant la crise sanitaire.

Les indéniables atouts du paiement sans contact

Paiement sans contact, la fin de l'argent liquide ?

Si le paiement sans contact connait un grand succès, c’est qu’il présente de sérieux arguments face à l’argent liquide.

Un moyen accepté par la plupart des commerçants

La plupart des commerçants sont équipés d’un terminal permettant de payer sans contact. Il s’agit d’un moyen de paiement à part entière, reconnu par les professionnels.

Payer encore plus facilement avec sa carte bancaire

La plupart des cartes bancaires actuelles sont équipées de la puce autorisant le paiement sans contact. Il n’y a donc pas de besoin de changer son moyen de paiement. Un pictogramme permet de le vérifier : il représente des ondes et est placé à côté de la puce.

Pour les quelques personnes dont la CB n’est pas éligible mais qui souhaitent utiliser ce service, le renouvellement du moyen de paiement est rapide et simple. Il suffit d’en faire la demande auprès de son conseiller.

À contrario, il reste possible de contacter sa banque pour bloquer le service ou changer sa carte bancaire pour ceux qui le souhaitent.

Le smartphone comme moyen de paiement

Grâce au sans contact, le smartphone devient un moyen de paiement. Tandis que la majorité des propriétaires d’un smartphone emporte leur appareil partout avec eux, cela revêt un côté très pratique.

Gagner du temps en caisse

Payer sans contact se fait en un seul geste. Il suffit d’approcher sa carte bancaire ou son smartphone du terminal de paiement pour régler son dû. Il n’y a plus de perte de temps à compter sa monnaie ni ses billets, à remplir un chèque, ou à se rappeler et à taper son code.

En payant sans contact, l’appoint est fait automatiquement.

Un gain de place dans le porte-monnaie

Les espèces prennent beaucoup de place dans un porte-monnaie. Notamment parce que les pièces et billets n’ont pas tous la même valeur faciale. Grâce au paiement sans contact, la carte bancaire suffit. Elle ne prend pas de place. Et pour se passer totalement de porte-monnaie, la solution est de payer par smartphone.

Ne plus égarer son argent

L’argent liquide à tendance à se perdre. Notamment les petites pièces, qui se retrouvent oubliées dans divers endroits : un vide-poche, un rangement dans la voiture… Lorsqu’elles ne roulent pas sous les meubles ou entre les coussins du canapé.

En payant avec la carte bancaire sans contact, l’argent ne se disperse pas. Et en cas de perte ou de vol de la carte bancaire, il suffit de faire opposition.

Paiement et gestes barrières anti-Covid 19

La crise sanitaire du Coronavirus a entraîné l’application de gestes barrières. Ceux-ci consistent notamment à limiter les contacts avec autrui. Le paiement sans contact s’inscrit dans cette lignée, contrairement à l’échange d’argent liquide. C’est pourquoi il fait l’objet d’un large plébiscite pendant cette crise Covid-19 et que son plafond a été revalorisé à 50 €.

Les liquidités résistent fort face aux paiements sans contact

Paiement sans contact, la fin de l'argent liquide ?

Si sur le papier, le paiement sans contact a tout pour plaire, il ne signe nullement la fin des liquidités. Car malgré le contexte sanitaire actuel, ses nombreux atouts et un nombre de transactions en hausse, le paiement sans contact n’efface pas l’attachement des consommateurs à l’argent sonnant et trébuchant.

Un sentiment sécuritaire

L’argent liquide véhicule un sentiment de sécurité. Il est celui qui permet de se constituer un petit bas de laine, en cas de coup dur.

Les consommateurs et les épargnants y restent très attachés. Et la crise sanitaire a exaspéré ce besoin de sécurité et ce rapport à l’argent liquide.

Le règlement privilégié et habituel pour les petits achats

Les consommateurs ont l’habitude de régler certains achats avec de la petite monnaie ou des billets. Les espèces sont le mode de paiement privilégié chez certains commerçants : boulanger, tabac-presse… Il s’agit principalement des petits achats du quotidien et des petites sommes.

Or les habitudes ont la vie dure et il n’est pas facile d’en changer.

Mieux gérer son budget grâce aux espèces

Gérer un budget n’est pas chose facile. La dématérialisation de l’argent complique encore la tâche pour certains consommateurs.

En réglant en espèces, le geste de payer semble plus fortement imprégner les esprits. D’aucuns admettent faire plus attention et mieux se rendre compte de leurs dépenses.

Ne rendre des comptes qu’à soi-même

Un autre argument plaide en faveur d’un avenir dégagé pour l’argent liquide : la liberté.

Les autres moyens de paiement, virtuels ou numéraires, contraignent à s’octroyer les services d’un établissement financier. L’argent liquide dispense de ce prérequis et l’usage qui en est fait est moins facilement traçable.

L’attachement au paiement en liquide est tel que la répression des fraudes a été saisie. Sous prétexte de gestes barrières, certains auraient refusé des paiements en espèces, au grand dam de certains consommateurs.

Le paiement sans contact a su s’imposer comme un mode de paiement à part entière. Si son essor est fulgurant, de par ses atouts et en partie porté par la crise sanitaire, il ne vise nullement à remplacer les transactions en l’argent liquide. Le paiement en espèce représente encore aujourd’hui la moitié des transactions enregistrées. L’attachement et les habitudes dont il fait l’objet lui laisse encore un bel avenir devant lui.

Article précédentE-commerce : Quelles solutions de paiement en ligne proposer à ses clients ?
Article suivant8 choses à savoir sur the Witcher Saison 2

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.