paiement sans contact

La pandémie de Covid-19, qui a débuté en France en février 2020, a fortement modifié les habitudes de consommation. Les confinements répétés et la méfiance vis-à-vis du virus ont mis les gestes barrières au premier plan pour se protéger et protéger ses proches. Parmi les actions quotidiennes qui agissent pour la prévention contre le Covid, le paiement sans contact est sur le devant de la scène : il a subi une véritable explosion ces derniers mois. Simple, rapide, sans contraintes, c’est devenu un vrai usage au quotidien pour les Français.

Le paiement sans contact, c’est quoi ?

terminal de paiement sumup
@SumUp

La quasi-totalité des cartes bancaires émises ces dernières années possède la technologie NFC – pour certaines CB, elle reste désactivée selon le souhait de leur propriétaire. La NFC (ou Near Field Communication, communication par champ proche) a envahi notre quotidien : cartes de transport, smartphone, casque audio sans fil, etc. C’est une puce présente dans les appareils qui permet de les mettre en relation, de leur faire échanger des données en les approchant.

Ainsi, pour réaliser ses achats, on peut relier carte bancaire ou téléphone portable et terminal de paiement électronique à l’instar des TPE de chez SumUP par exemple. Dans le cadre d’une transaction bancaire, les données transitent par des serveurs sécurisés : tout est fiable, sûr. La vente se réalise alors en un clin d’œil, le client n’a même plus besoin de composer son code.

Un regain d’intérêt en pleine crise sanitaire

TPE mobile

Les Français éprouvaient déjà de l’intérêt pour le paiement sans contact avant la crise sanitaire, et étaient en avance sur l’Espagne, le Portugal ou encore l’Italie. Mais ce type de transaction a connu un essor sans précédent depuis l’arrivée du Covid : plus de 80 % d’utilisations depuis 2020 ! Il a suffi de quelques mois pour qu’un paiement sur deux devienne sans contact dans les boutiques et magasins français.

Les commerçants, en première ligne face à l’épidémie, ont tout de suite privilégié ce mode de paiement et incité les consommateurs à l’utiliser, de façon à limiter les surfaces touchées par de nombreuses personnes. Pour permettre de rendre ces transactions plus simples, la majorité des vendeurs ont autorisé les paiements sans contact dès 1 euro. Le plafond de paiement maximum est, quant à lui, passé de 30 à 50 euros en mai 2020.

Les clients se sont montrés réceptifs et le nombre de règlements par carte bancaire sans contact ne fait qu’augmenter. Les banques ont signalé également que nombreux étaient les consommateurs, ayant désactivé la puce NFC de leur CB, à les avoir rappeler pour la remettre en fonctionnement. L’engouement est tel que certaines banques se projettent sur des moyens de paiement encore plus innovants, comme la carte bancaire biométrique. Celle-ci permettrait de payer sans contact et sans plafond, grâce à l’identification d’empreintes digitales.

Dans la même veine, les règlements par smartphone ont également bondi : une croissance de 20 % par mois depuis le premier déconfinement. Cela a été rendu possible par l’intégration systématique d’une puce NFC dans les mobiles les plus récents et par la notoriété des applications de paiement des fabricants de smartphone. Régler par mobile est devenu réalisable dans de plus en plus de commerces, du magasin d’électroménager à la boulangerie et facilitera la réouverture des restaurants avec une plus grande sérénité. En effet, les TPE prennent maintenant en compte ce type de transaction.

Un moyen de paiement qui cumule les avantages

TPE mobile

Payer sans contact est devenu un procédé presque naturel. La digitalisation est à présent partout, et ce qui faisait peur et étonnait auparavant est devenu banal. Il est vrai que ce moyen de paiement a plusieurs avantages : fini de s’encombrer avec de la petite monnaie ou son chéquier, la vente se termine à présent en quelques secondes. Plus de risques de dévoiler son code secret à des yeux indiscrets puisqu’il n’est plus nécessaire de le taper sur le TPE ! C’est d’autant plus appréciable en période de pandémie, où on évite plus que tout les contacts.

Grâce à cette augmentation fulgurante, on a pu mettre en évidence la fiabilité des paiements sans contact et de la technologie NFC. Contrairement aux idées reçues, la sécurité pour ce type de transaction est très élevée et difficile à contourner. Les fraudes ne dépassent pas les 0,02 %, c’est-à-dire à peine plus que les paiements habituels par carte bancaire, en insérant cette dernière dans le TPE pour faire son code. Quant aux paiements via smartphone, nos mobiles sont maintenant protégés à foison : code secret, empreinte digitale, reconnaissance faciale… Il suffit juste que l’utilisateur prenne le temps de mettre en place ces sécurités.

Le paiement sans contact, grâce à la technologie NFC, connaît un engouement sans pareil depuis la crise sanitaire. Véritable geste barrière, il est sûr, rapide, fiable et promet de devenir une habitude pérenne dans le quotidien des Français.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.