Grande distribution six outils pour améliorer son efficience

Les directeurs de supermarchés le savent, le diable se cache dans les détails. En l’occurence, le diable ce sont les dépenses qui pourraient être évitées. Il existe bien des outils (physiques ou digitaux) qui permettent de diminuer ces dernières et qui pourtant ne sont pas ou peu connus. Petit tour d’horizon des différents solutions à votre disposition pour couper court à ces dépenses inutiles et dynamiser votre point de vente. 

Les outils indispensables

Les bornes interactives

A mi-chemin entre l’outil physique et digital, la borne interactive se situe le plus souvent à l’entrée du magasin. Son rôle ? Améliorer l’expérience client avec plusieurs fonctionnalités : orienter le client, distribuer des coupons de réduction. Toujours plaisant avant même de commencer ses courses, les études ont prouvé que les ventes s’en trouvent augmentées de 5 à 20%. Un investissement rentable, donc, à moyen-terme.

Petite astuce : si votre magasin attire beaucoup de clients, l’attente à la borne peut devenir un handicap pour vous car la patience n’est pas le fort de tout le monde. Demandez-vous si plusieurs bornes ne seraient pas plus efficaces.

Grande distribution six outils pour améliorer son efficience

Les machines à étiquettes

Qu’est-ce qu’on retrouve le plus dans un magasin ? Des étiquettes, évidemment ! Il est donc nécessaire d’avoir à disposition une bonne machine à étiqueter les produits avant de les mettre en rayon. Plusieurs modèles de machine a etiquette existent sur le marché, et vous devrez porter votre choix en priorité sur une machine spéciale gros volumes.

Robustes et faciles d’utilisation, elles vous feront gagner un temps précieux. Faites attention au poids : trop léger, l’appareil peut être fragile. Mais trop lourd, il peut vite fatiguer la personne qui l’utilise et freiner son efficacité.

Grande distribution six outils pour améliorer son efficience

Du côté du digital

Les cartes de fidélité électroniques

Des cartes de fidélité, on en a tous eu plein le portefeuille. Des dizaines de petites cartes en plastique qui, en plus de générer beaucoup de pollution, revenaient cher à produire pour le supermarché. A l’heure du digital, nombreuses sont les enseignes qui sont passées à la carte de fidélité électronique. Mais le but n’est pas de simplement offrir des points et des réductions au client. Ce format permet plus de souplesse et d’élargir les possibilités : offrir de nouveaux services, des entrées pour des matchs ou des événements culturels… La gamme s’étend tout en fidélisant encore plus le client, ce qui est bien sûr le but premier.

Le paiement mobile

Toujours grâce à l’arrivée du smartphone, les moyens de paiement ont évolués. Bien sûr, il y a toujours des personnes désireuses de régler leurs achats de façon traditionnelle : en liquide ou en carte bancaire. Mais le mobile est partout, et surtout dans la main du consommateur, et ce nouveau point de contact est à prendre en compte lorsque vous digitalisez votre magasin. Payer d’un geste grâce à son smartphone accroit la sécurité et diminue les liquidités en caisse.

De nombreuses applications facilitent ce moyen de paiement qui ne demande qu’à s’étendre, devenant ainsi une alternative au paiement en carte bleue.

Grande distribution six outils pour améliorer son efficience

Une application pour éviter la file d’attente à la caisse

Honnêtement, qui aime faire la queue à la caisse ? Personne ! En moyenne, les 11 minutes de queue sont déjà trop longues pour la majorité des clients qui, dans l’idéal, aimeraient remplir leur panier, payer, et partir. La solution ? L’application Je File, révolutionnaire, créée par une société française. Le principe est très simple : supprimer la file d’attente en la numérisant. L’application vous prévient tout simplement lorsque c’est votre tour de passer en caisse. Le bénéfice est double, pour le client et pour le magasin.

Grande distribution six outils pour améliorer son efficience

Moins de stress pour l’un, et un panier moyen plus élevé pour l’autre puisque le temps passé en rayon est plus long. En parlant de rayon, l’application permet aussi au magasin qui en est équipé de prévenir le client des promotions en cours à l’endroit où il se trouve. De quoi favoriser l’achat d’impulsion. Une organisation à revoir pour le point de vente, avec l’installation de caisses spéciales, mais des bénéfices fortement accrus à court terme !

Grande distribution six outils pour améliorer son efficience

Et pourquoi pas : la réalité virtuelle ou réalité augmentée

Pour faire simple, il est tout à fait possible de superposer des éléments virtuels à la réalité que nous connaissons. Futuriste, science-fiction… ? En tout cas, ce n’est pas un gadget inutile puisque ces technologies créent plus de trafic dans les points de vente qui l’utilisent intelligemment. Un exemple ?

Pourquoi ne pas remplacer les PLV classiques par des hologrammes pour présenter les produits de certains rayons ?

Dans un autre registre, la startup Sweetfit a mis au point un miroir virtuel qui permet au client d’essayer des vêtements sans avoir à se changer plusieurs fois d’affilées. Essayages plus rapides, plus agréables, qui se concluent par un processus d’achat accéléré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.