Empreinte numérique
Rate this post

Parmi les nombreux risques pour la vie privée et la confidentialité en ligne, la constitution d’empreinte numérique semble être de plus en plus inquiétante. Découvrez ce que ce terme signifie, quels sont les dangers liés à cette méthode et quels sont les outils dont nous disposons pour lutter contre cela.

Qu’est-ce que l’empreinte numérique ou “fingerprinting” ?

Ce qu’on appelle fingerprinting ou empreinte numérique n’a rien à voir avec les empreintes digitales traditionnelles qui servent dans les enquêtes de police, même si on peut y voir un parallèle.

En réalité, dans le monde numérique actuel, ce terme désigne un processus distant mis en place par des sites internets ou divers services pour rassembler des informations détaillées sur un appareil qui se connecte et ainsi pouvoir le reconnaître de manière infaillible.

Un profil unique de chaque utilisateur est ainsi créé en fonction du matériel informatique utilisé (type, marque et modèle d’ordinateur), des logiciels installés, des extensions complémentaires et même des réglages. Des informations telles que l’écran utilisé, les polices installées sur l’appareil ou le navigateur Web choisi, peuvent toutes être récoltées pour construire cette fameuse empreinte numérique.

Actuellement, les systèmes mis en place permettent ainsi de reconnaître, avec plus de 95% de chances, un utilisateur ou l’appareil qu’il utilise, remettant en cause totalement la volonté d’anonymat et de confidentialité de certaines personnes.

Dans la plupart des cas, la prise d’empreintes numérique est effectuée par un tiers plutôt que directement par le site visité ou l’application utilisée. Pendant la connexion à Internet, un traqueur tiers spécifique peut être chargé sur plusieurs applications installées ou sites visités. Cela permet à cette entreprise de suivre une personne à travers son utilisation de plusieurs sites visités ou des applications installées. Ces trackers reçoivent alors un aperçu sans précédent des activités quotidiennes de l’utilisateur, leur donnant des informations souvent suffisamment spécifiques pour savoir ce qu’un utilisateur fait à tout moment et même où il utilise son appareil.

Une atteinte à la confidentialité sur le Web

fingerprinting

Avec le temps, force est de constater qu’il est de plus en plus difficile de naviguer en toute confidentialité sur Internet. Mais cette nouvelle technique de suivi et de reconnaissance est particulièrement inquiétante.

En fait, l’emploi de la méthode des empreintes numériques permet d’être suivi pendant des mois. Une personne prudente qui effacerait son historique de navigation ou utiliserait le mode de navigation privée, ne serait pas l’abri de ce genre de technique de surveillance.

Beaucoup d’acteurs du secteur comme les fournisseurs de navigateurs ou les organismes de régulation du Web sont tous d’accord pour reconnaître que les empreintes numériques sont nocives. Malgré cela, leur emploi sur Internet ne cesse d’augmenter depuis 10 ans, dans des proportions inquiétantes.

Certains navigateurs comme Firefox bloquent les requêtes d’entreprises tierces qui sont déjà connues pour utiliser ce genre de techniques. Mais personne n’est vraiment à l’abri. Il est difficile d’identifier toutes les entreprises qui ont recours à ce procédé dans le but de récolter des informations sur votre configuration matérielle.

Quoi qu’il en soit, ce traçage est inquiétant, car il permet assez facilement de reconstituer l’historique du navigateur d’un appareil (et donc d’une personne ou d’une famille), de détecter et d’analyser ses habitudes et, surtout, d’enregistrer des informations personnelles à son sujet.

Les stratégies pour contrer les empreintes numériques

Heureusement, il est possible de lutter contre ces méthodes de surveillance. Il n’existe actuellement pas de solution parfaite et unique, mais une combinaison de moyens qui permettent d’éviter de laisser trop d’informations sur vos activités en ligne.

La première des choses à faire est d’utiliser un navigateur qui bloque ce genre de requêtes d’informations. La plupart des navigateurs les plus populaires se penchent sur le problème et essayent de mettre en place des procédés de défense à différents niveaux. À vous de voir avec votre navigateur préféré s’il a d’ors et déjà mis des barrières en place à ce sujet.

En ce qui concerne le navigateur anonyme Tor, il a choisi de rendre identiques les caractéristiques d’empreintes numériques pour tous les utilisateurs, ce qui empêche a priori la possibilité d’être identifié de manière unique.

Il y aussi la possibilité de rendre aléatoires ces caractéristiques d’empreintes avec quelques outils spécialisés. Cela peut être une méthode efficace, mais il faut noter que certains traqueurs peuvent parfois reconnaître qu’un outil de randomisation est utilisé, ce qui deviendrait alors une caractéristique d’empreinte numérique.

Certaines solutions développées peuvent aussi constituer une liste de traqueurs et les bloquer directement. C’est la méthode utilisée par de nombreux modules complémentaires ou extensions de navigateur qui sont capables de supprimer la majeure partie des traqueurs d’empreintes numériques comme les bloqueurs de publicité. Il reste malheureusement des traqueurs sournois qui n’ont pas encore été identifiés ou des empreintes numériques récoltées directement par un site que l’utilisateur visite. Dans ce cas, la menace ne sera pas clairement identifiée.

Pour compléter cette panoplie anti empreintes numériques, il ne faut pas non plus oublier le VPN qui sera un allié indéfectible pour favoriser l’anonymat. Par exemple, un VPN en France vous permettra de masquer votre adresse IP au fil des connexions. Même si votre empreinte numérique est constituée, il sera impossible d’y associer votre adresse IP réelle. Et comme un grand nombre d’utilisateurs se connectent aux serveurs VPN, une identification individuelle sera alors impossible. Pour cela, il faudra absolument privilégier l’utilisation d’un service VPN populaire et largement utilisé.

Article précédentQuel type d’imprimante choisir dans un cadre professionnel ?
Article suivantQuels sont les différents prestataires des métiers du web ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.