Navigation Dark net : définition, précautions à prendre, risques

Naviguer sur le Darknet est aujourd’hui considéré comme un acte peu recommandé voire automatiquement malveillant. Pourtant, ce jugement populaire sur le Darknet, vu comme un réseau mauvais qui fait peur, n’est pas vraiment la réalité. Si les termes et les définitions sont flous, il est important de démêler le vrai du faux et de comprendre le fonctionnement du Darknet. Nous vous expliquons en quoi cela consiste exactement, quel est son fonctionnement et quelles sont les précautions à prendre face aux risques encourus quand on navigue sur le Darknet.

Qu’est-ce que le Darknet ?

Définition

Le Darknet existe depuis les années 70. C’est une partie cachée du net qui n’est pas accessible via les moteurs de recherche traditionnels (Google, Firefox…). Il est composé d’un réseau de sites qui ne sont pas indexés et qui ne sont consultables que grâce à des logiciels spécifiques. Pour être plus juste, nous devrions parler des Darknets, au pluriel, car il n’existe pas qu’un seul Darknet, mais plusieurs logiciels qui rassemblent des communautés. Le logiciel le plus connu est Tor, conçu dans les années 2000 par l’armée américaine. Tor réunit plus de 2 millions d’utilisateurs par jour : il est donc très actif. D’autres logiciels darknets existent : Freenet, I2P, GNUnet, Zeronet, RetroShare, etc. Vous vous demandez comment aller sur le darknet ? En réalité, il est obligatoire de passer par un de ces systèmes. À partir de ces logiciels, les informations et les données sont consultables anonymement. L’anonymat est justement ce qui attire les personnes qui utilisent le Darknet.

Quelle différence entre Darknet et Deep web ?

La plupart des utilisateurs d’Internet (et certains médias) confondent Darknet et Deep web. Pourtant, ce n’est pas la même chose : le Darknet n’est qu’une partie du Deep web. Plus précisément, le Deep web (le web profond, en français) contient toutes les informations du web qui ne sont pas indexées, car elles sont jugées non pertinentes ou non utilisables par les moteurs de recherche. Le Darknet, lui, regroupe des informations du Deep web qui sont volontairement cachées. La différence est subtile mais importante. C’est pour cette raison que le Darknet est souvent jugé négativement.

Navigation Dark net : définition, précautions à prendre, risques

À quoi sert le Darknet exactement ?

Utilité du Darknet

Le Darknet n’est réellement connu du grand public qu’à partir des années 2010. Les raisons de son utilisation restent ambiguës pour la plupart des personnes. Pourquoi utilise-t-on le Darknet ? À quoi sert-il exactement ? Ce sont des questions pertinentes que tout utilisateur d’Internet se pose un jour ou l’autre. Pour être précis, le Darknet attire les personnes souhaitant conserver un anonymat total.

Qui navigue sur les Darknets ?

C’est la raison qui amène souvent à penser que les personnes utilisant les logiciels du Darknet sont malintentionnées. Mais c’est une généralisation qui ne s’avère pas toujours exacte : des dissidents politiques, des lanceurs d’alertes et des associations (telle que Reporters sans frontières), des personnes considérées comme déviantes dans certains pays (des homosexuels, par exemple) ou toute personne souhaitant se soustraire aux surveillances massives, naviguent sur ce réseau pour conserver l’anonymat, bien entendu, ou accéder à des informations importantes. Mais oui, d’autres sont malveillantes, car on y trouve des contenus illégaux et des commerces interdits (drogues, armes, tueurs à gages, pirates informatiques, groupes terroristes, etc.).

Navigation Dark net : définition, précautions à prendre, risques

Prudence et risques

Précautions à prendre sur le Darknet

Il y a donc quelques précautions à prendre pour naviguer sur le Darknet. Il est important de sécuriser sa navigation en s’équipant d’un VPN. C’est un moyen très efficace (voire infaillible) pour se prémunir de la surveillance et pour ne pas se faire hacker. Le VPN est un logiciel facile à utiliser, qui rend illisibles les données de navigation et change l’adresse IP. Tor est le meilleur logiciel pour naviguer sur le Darknet. Il est également le préféré des utilisateurs, car il ne censure aucun site et reste simple à utiliser. Sans VPN, par exemple, un fournisseur internet peut voir que l’on a navigué sur Tor, sans savoir pour autant ce qu’on y a fait. Par la suite, il est nécessaire de télécharger un annuaire de liens qui ouvre la voie aux sites du Darknet. Il est essentiel de rester vigilant si on navigue sur ce réseau, car les risques sont nombreux.

les 5 meilleurs vpn pour debloquer netflix

Risques

Le Darknet comporte beaucoup d’applications illégales et souvent très louches (oui, sinon elles seraient indexées sur Google ou sur un autre navigateur). Les risques sont donc présent quand on se trouve sur le Darknet ; il ne faut pas les négliger. La plupart des hackers œuvrent sur ces logiciels, ainsi que des commerçants très douteux ou des personnes malveillantes. Il n’est donc pas très recommandable d’y naviguer régulièrement. De plus, il est bon de savoir que l’impunité n’est pas totale et qu’il reste possible de se faire attraper par des services de contrôle.

En conclusion, s’il semble tentant d’aller voir à quoi ressemble vraiment le Darknet, il n’est pas évident de faire la part des choses entre une navigation innocente et malveillante. Le Darknet fascine, cela se comprend, mais reste un lieu dangereux. Il est donc très important de comprendre ce qu’il est vraiment, pourquoi, comment il fonctionne et quels sont les précautions à prendre pour naviguer sur ce réseau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.