cyberattaques les plus courantes

Professionnels comme particuliers, tous les internautes peuvent être ciblés par un hacker. Le risque de cyber-attaque est réel, avec souvent de gros enjeux à la clé. Sécuriser sa navigation doit donc être priorité à chaque connexion internet. Force est de constater que les techniques utilisées par les pirates du web sont souvent les mêmes. Des solutions sont identifiées pour diminuer drastiquement le risque d’être cyberattaqué. Zoom sur les 8 cyberattaques les plus courantes et comment s’en prémunir.

Identifier les cyberattaques pour mieux les combattre

Les attaques informatiques peuvent être de nature diverse. Zoom sur les procédés favoris des hackers pour leurs attaques.

Les malwares

malwares

Un malware est un programme malveillant, qui vient détériorer un système informatique pour le rendre inutilisable ou pour le contrôler à distance.

Le logiciel malveillant est souvent installé lors du téléchargement d’une pièce jointe à un mail.

Il existe de plusieurs sortes de malware. Le cheval de Troie imite à s’y méprendre un programme légitime, ce qui fait que le destinataire ne se méfie pas. Les virus viennent se greffer à des fichiers exécutifs et se multiplient. Tout comme les vers informatiques, à la différence près qu’ils s’auto-exécutent sans avoir besoin de fichiers annexes.

Le phishing

phishing

Le phishing, ou hameçonnage, est la demande d’informations personnelles sensibles par mail, en se faisant passer par un opérateur connu et légitime : une banque, une instance administrative…

Man-in-the-middle

La technique Man-in-the-middle consiste à se placer entre un internaute et un site web légitime, en copiant ce dernier. Le pirate informatique intercepte les données saisies par l’internaute, pour qui le dupe est parfait. L’usage d’un Wi-Fi public insécurisé est une opportunité pour les cyberassaillants.

Le DDos ou Déni de Service Distribué

DDos

L’attaque par Déni de Service Distribué (DDoS) engorge un serveur avec des tentatives de connexions multiples. Le site web se retrouve dans l’incapacité de gérer cet afflux soudain, ce trafic massif. Les pages ne s’affichent plus, le site est indisponible.

L’attaque par injection SQL

Une attaque par injection SQL se passe directement au cœur d’un programme. Le hacker vient intégrer une ligne de code qui va déjouer la sécurité du logiciel et rendre les données utilisateurs visibles.

L’attaque zéro-day

Un hébergeur ou un exploitant de site internet qui annonce une opération de maintenance s’expose à un fort risque de piratage. Avec une attaque zéro-day, le cyber attaquant profite d’une vulnérabilité annoncée pour agir.

Le ransonware

ransonware

Le ransonware fait largement parler de lui. Le pirate accède à certains fichiers sensibles ou au système de connexion et en verrouille les accès. Pour les restituer, il exige le paiement d’une rançon.

Le cryptojacking

Les crypto-monnaies attirent de plus en plus d’investisseurs. Cet engouement et la perspective des gains plus qu’honorables n’ont pas échapper aux pirates du net, qui pratiquent désormais le crypto-jacking, autrement dit le minage de cryptomonnaie.

Le VPN pour se protéger d’une cyberattaque

Les données valent de l’or pour les pirates informatiques. Pour les récupérer, ils multiplient les attaques informatiques, sous diverses formes.

Le VPN, Virtuel Private Network, est une réponse unique et efficiente pour ces différents types d’attaques. Installer un VPN sur son ordinateur assure une multiple protection.

Se connecter via un VPN permet de surfer anonymement. La localisation est modifiée à chaque connexion, grâce à une adresse IP écran générée aléatoirement. Le parcours sur le net est intraçable, et beaucoup moins de données personnelles sont laissées derrière soi.

Le cryptage assuré par le VPN, avec le chiffrage des données, les sécurise hautement. Sans la clé de décryptage, les pirates ne peuvent pas y accéder.

Le VPN ouvre aussi une connexion à des accès restreints, à du contenu supplémentaire.

Peuvent être protégés par un VPN les ordinateurs, mais aussi les tablettes et les smartphones. C’est d’autant plus essentiel que les connexions se font de plus en plus souvent en mobilité.

La menace de cyberattaques plane aussi sur les objets connectés, qui se multiplient dans les entreprises comme dans les foyers. Il existe des VPN pour sécuriser l’usage de ces objets connectés.

Éviter les cyberattaques informatiques : les autres solutions

Passer par un VPN pour se connecter à Internet ne dispense pas de prendre mesures préventives contre d’éventuelles attaques informatiques.

Antivirus, pare-feu et mise à niveau

Les dommages causés par les malwares se répandent rapidement. Les appareils connectés en réseau peuvent tous être infectés en un rien de temps.

Pour s’en prémunir, le B.A.BA est de protéger son ordinateur avec un antivirus ou un pare-feu (ou firewall). Et de s’assurer de la mise à niveau le moment venu.

L’authentification multi-facteurs contre l’usurpation d’identité

Un pirate informatique qui récupère un mot de passe et/ou un login n’hésitera pas à s’en servir. L’authentification à double facteur rend ses éléments insuffisants. Pour se connecter, même avec les bons identifiants, plusieurs actions sont nécessaires. Comme la communication d’un code envoyé sur un autre appareil.

La vigilance utilisateur

Le recours à des boucliers virtuels pour parer aux cyberattaques est largement préconisé. Le premier facteur de lutte contre les cyberattaques reste néanmoins la vigilance de l’utilisateur. Il lui est vivement conseillé d’avoir le réflexe de garder secret ses identifiants de connexion ; de choisir des mots de passe hautement sécurisés, difficiles à deviner et à craquer ; d’en changer régulièrement ; et de vérifier la fiabilité et l’authenticité des sites web visités et des mails reçus avant de les ouvrir.

De par leur nature, les cyberattaques peuvent être classifiées en plusieurs catégories. L’inventivité et la ténacité des pirates informatiques ne doivent toutefois pas être sous-estimées. Quelques précautions de bon sens couplées à l’utilisation d’un VPN constituent la plus efficace des solutions contre les cyberattaques.

Article précédentHappy mod : qu’est-ce que c’est et comment l’utiliser ?
Article suivantLes 7 avantages à passer par une agence web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.