cloner son disque dur

Lorsqu’on change d’ordinateur ou que l’on veut sauvegarder certains fichiers, il faut passer par l’étape du clonage. Bien que le nom soit impressionnant, cette démarche est assez simple et ne vous prendra pas beaucoup de temps. Alors, comment cloner son disque dur ?

Le clonage de disque dur : en quoi ça consiste ?

Le clonage d’un disque dur ne veut pas seulement dire que l’on copie les fichiers sauvegardés à l’intérieur. Lorsque l’on clone le disque dur de son ordinateur portable, on duplique le contenu de son disque dur mais aussi les fichiers de démarrage du disque et les paramètres nécessaires à son bon fonctionnement.

Pour résumer, cloner son disque dur, c’est effectuer une copie identique de son système d’exploitation sur un disque dur externe. Vous pourrez ainsi le démarrer directement en le connectant à un ordinateur.

Pourquoi le cloner ?

Vous pouvez choisir de faire des sauvegardes de votre disque dur pour plusieurs raisons :

  • le cloner sur un disque dur SSD : plus résistant qu’un disque dur, vous pouvez choisir de stocker vos données sur cet espace de stockage pour sécuriser davantage vos fichiers. Votre ordinateur sera certainement plus performant avec un SSD.
  • changer d’ordinateur : cloner votre disque dur lorsque vous changez d’ordinateur vous permettra de sauvegarder vos fichiers tout en pouvant utiliser directement votre nouveau disque sur votre nouveau PC
  • effectuer une sauvegarde : vous pouvez choisir de faire une sauvegarde complète tout simplement pour protéger vos fichiers d’une éventuelle attaque. Si votre disque dur est endommagé par un virus mais que vous avez réalisé un clonage de celui-ci en amont, pas de soucis, vos fichiers seront sains et saufs et vous n’aurez qu’à connecter votre disque dur clone. Cependant votre disque pourra être défectueux si le malware s’y est attaqué avant que vous n’effectuiez la sauvegarde.

Comment cloner un disque dur?

disque dur

Avant de cloner votre disque dur, assurez-vous que tout est en place :

  • un second disque vide ou avec un espace de stockage libre important
  • des périphériques pour connecter votre nouveau disque à votre ordinateur
  • une alimentation pour éviter que votre ordinateur ne s’éteigne en plein clonage, ce qui abimerait vos deux disques

N’hésitez pas à faire du tri sur votre système interne actuel et de supprimer tous les fichiers inutiles qui ne vous servent plus avant de changer le disque.

Sur Windows

Pour cloner un disque dur avec un système Windows, vous devrez utiliser un logiciel de sauvegarde qui n’est pas initialement intégré à votre système et donc le télécharger. Voici une liste de logiciels de clonage que vous pouvez télécharger avant d’effectuer votre sauvegarde :

  • Acronis True Image
  • Macrium Reflect 7
  • HDClone Free Edition
  • EaseUS

Il existe de nombreux logiciels pour copier intégralement un disque dur. Certains seront plus adaptés à vos besoins que d’autres, n’hésitez pas à les comparer pour choisir celui qui vous correspondra au mieux pour sauvegarder vos données.

Selon le logiciel que vous choisissez, les étapes pourront varier légèrement mais les actions principales seront les mêmes.

Vous devrez sélectionner le disque source (disque dur interne) pour indiquer que ce sont bien de ses informations que nous souhaitons faire un clone.

Vous devrez également sélectionner le disque de destination, c’est-à-dire celui vers lequel le clonage sera effectué et qui sera ensuite une copie conforme de votre disque dur principal.

La prochaine étape sera celle du lancement de l’opération : la récupération de données pourra débuter. Cette action peut prendre plusieurs heures selon votre ordinateur, le nombre de fichiers à cloner, la technologie de vos appareils etc.

Par exemple, avec le logiciel Acronis et sa version gratuite, l’utilisation est assez simple :

“Outils et Utilitaires” > “Cloner le disque” > Cocher le mode de clonage désiré (Automatique recommandé) > “Disque source” > “Disque cible” > “Continuer” > Vérifiez les données avant de démarrer le clonage. Et c’est parti !

Une fois le clonage terminé, vous pouvez installer votre nouveau disque. Rendez-vous dans votre BIOS/UEFI pour programmer votre nouveau disque dur ou SSD comme disque de démarrage principal.

Sur Mac

Avant toute opération, veillez à nettoyer votre disque dur actuel et supprimer vos fichiers personnels en double, erronés, ou périmés afin de ne pas dupliquer des informations inutiles et prendre de la place sur votre espace libre.

Les systèmes Mac OS sont équipés d’un logiciel de sauvegarde des disques durs, vous n’aurez donc pas besoin de télécharger d’outil à cet effet (rien ne vous en empêche si vous préférez utiliser un autre outil). Comme sur Windows, l’opération est assez simple mais les termes changent, on parlera de “restaurer un volume” sous MacOS.

Prenez soin de brancher votre appareil à son alimentation car l’opération prend du temps.

Pour débuter créer un clone, rendez-vous dans l’icône “Applications” > “Utilitaires” > “Utilitaires de disque” > “Présentation” > “Afficher tous les appareils”

Sélectionnez ensuite le volume à restaurer dans la barre latérale en choisissant le disque de destination > “Restaurer” > “Restaurer depuis” > Sélectionnez votre disque source > “Restaurer”. Vous n’avez plus qu’à redémarrer votre ordinateur.

Le clonage du contenu du disque prendra quelques heures tout au plus, selon le nombre de fichiers contenus sur vieux disque, leur taille, mais aussi selon la technologie de votre ordinateur.

Voici la procédure en vidéo :

Que vous réalisiez cette opération sur MacOS ou sur Windows, n’hésitez pas à laisser les outils travailler tout seuls et attendez que l’action se termine toute seule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.