véhicule autonome air france

La compagnie aérienne Air France teste depuis le 15 novembre un tracteur électrique sans chauffeur à l’aéroport de Toulouse. Le véhicule transporte lui-même les bagages du terminal à l’avion.

Un pas vers l’aéroport intelligent

Air France qualifie son appareil flambant neuf de : « nouveau pas vers l’aéroport intelligent de demain ». Ce véhicule innovateur n’a pas besoin de pilote pour effectuer une trajectoire parfaite. D’après son communiqué, le véhicule permettrait « d’améliorer la performance des flux de bagages et la sécurité en piste au sein des plateformes aéroportuaires. » Les opérateurs peuvent donc se concentrer sur des tâches plus importantes comme des actions de décisions et de gestions.
La création de ce tracteur bagage ou Autonom Tract AT135 résulte de la collaboration entre la compagnie nationale française Charlatte Autonom et l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Son travail est de transférer les bagages des galeries à bagages jusqu’aux avions. Il est actuellement en période d’essai à l’aéroport de Toulouse et Air France espère bientôt le mettre sur le marché.

Un véhicule à la pointe de la technologie

L’Autonom Tract AT135 est équipé de plusieurs capteurs qui l’aident à discerner les propriétés de son environnement. Il comporte des lidar (détection de la distance, ndlr), un GPS ainsi qu’un capteur d’inertie. Il peut repérer les obstacles à 360° et ainsi ajuster son emplacement avec une grande précision. Il n’a pas besoin de chauffeur pour se déplacer grâce à ses capteurs et son logiciel de conduite indépendante. Notons que ce tracteur bagage peut dialoguer avec les feux de signalisation de la plateforme.
Son fonctionnement est simple et il n’exige pas beaucoup de vérification. Au début, un employé range les bagages dans des conteneurs fixés au tracteur autonome. Le véhicule se rend tout seul à l’avion après que sa trajectoire ait été définie par un écran tactile. L’appareil s’arrête quand il est près de l’avion et un agent prend le relais en le conduisant et en chargeant les bagages dans la soute. L’Autonom Tract AT135 peut effectuer cette même allée et venue.
Selon la règlementation et pour plus de précautions, un engin muni de capteurs n’a pas le droit d’être trop près d’un avion. Les risques d’interférences ne sont pas encore sous le contrôle de la compagnie aérienne.
Comme tout véhicule, le tracteur bagage a besoin d’entretien régulier et TCR Group s’en occupe quotidiennement. Même s’il est doté d’une intelligence, les agents du Groupe 3S (sous-traitant d’Air France) se consacrent à sa surveillance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.