conseils-pour-bien-demarrer-en-bourse-2

À l’heure où les taux de rémunération des livrets non fiscalisés atteignent des seuils très bas et où les alternatives de placements se font rares, placer son argent en Bourse semble être un moyen qui séduit de plus en plus. La preuve lorsque l’on regarde les indices boursiers qui sont repartis récemment à la hausse ainsi que le nombre croissant au cours des derniers mois des investisseurs sur les marchés actions.

Avant de vous lancer dans le grand bain, il y a néanmoins des prérequis à connaître si on veut naviguer dans cette jungle. Nous allons voir dans la suite de cet article 10 conseils pour bien démarrer en Bourse.

1 – Comprendre le fonctionnement de la Bourse pour bien démarrer

Tout d’abord rappelons ce qu’est la Bourse. Concrètement, c’est un lieu où les entreprises vont lever des fonds sur les marchés en émettant des actions. Pour ce faire elles doivent donc rencontrer leurs investisseurs (professionnel ou particulier) pour les convaincre de devenir des actionnaires de leur projet. En résumé, c’est un lieu comme un marché traditionnel où les vendeurs et les investisseurs se rencontrent au cours d’une séance de cotation.

Lorsque les deux partis sont d’accord sur le prix d’une ou plusieurs actions, la transaction s’effectue. L’investisseur rentre donc au capital de la société vendeuse. Aujourd’hui à l’heure du numérique, il n’est plus question de se déplacer en personne à la Bourse de Paris pour acheter des actions. Toutes les transactions sont dématérialisées et s’effectuent au fil de la journée de 9 h 00 à 17 h 30 heure de fermeture des marchés. La valeur d’une action fluctue au cours d’une séance en fonction de la tendance du marché. Pour pouvoir s’y retrouver, des indicateurs reflétant celle-ci sont mis à disposition. Le plus connu en France est le CAC 40, à Wall-Street, on utilise le Dow Jones et le Nasdaq, le Footsie à Londres…

conseils pour bien demarrer en bourse

2 – Limiter les risques lorsque l’on débute en Bourse

La Bourse est un marché extrêmement fluctuant, par conséquence, y placer son épargne comporte des risques de pertes de capital. Un particulier doit préférer ne mettre en Bourse qu’une part de son épargne : celle dont il peut se passer ! Autre aspect important, la patience. Il vaut mieux prévoir un plan à moyen/long terme sur 5 ans pour ne pas être tributaires des hausses et des baisses successives dues à la spéculation. Trois points sont importants lorsque l’on débute en Bourse :

  • Se tenir informé quotidiennement de l’actualité économique et financière.
  • Savoir se donner des objectifs de gains ET de pertes maximales.
  • Apprendre de ses erreurs, point important si on ne veut pas refaire une erreur en vendant trop tard ou au contraire trop tôt.

3 – Dynamique ou raisonnable ? Quel profil choisir au départ ?

La Bourse est un reflet de la vraie vie, on y retrouve des investisseurs téméraires qui n’hésitent pas une seconde (peut-être devraient-ils parfois) et d’autres plus timides qui ne saisiront pas à temps une belle opportunité. Soyons clair, lorsque l’on débute en Bourse mieux vaut rester fidèle à ses propres valeurs.

Si vous êtes du genre prudent, réfugiez-vous dans les valeurs sûres du CAC 40 qui évoluent peu en séance. Il faudra en revanche être patient puisque les bénéfices que vous pourrez en tirer se feront en plusieurs mois voire des années.

À l’inverse si vous êtes plus téméraire et que la prise de risques n’est pas un problème. Allez plutôt vers les actions qui varient de 5 à 10 % en séance. Il faudra par contre faire face à une bonne dose de stress et aux rumeurs dues à cette forte fluctuation.

4 – Connaître les principaux indices boursiers et leurs caractéristiques

Il est obligatoire de les connaître et de s’en tenir informé puisqu’ils servent à mesurer les tendances des marchés. Ils sont calculés en continus toutes les 20 secondes en moyennes. On peut distinguer 3 types d’indicateurs : nationaux, internationaux et les indices “secondaires” nationaux.

Les indices nationaux

En France nous avons 3 indices principaux :

  • Le CAC 40 : avec une base de 1 000 points, il est composé de 40 valeurs parmi les 100 premières capitalisées à la Bourse de Paris.
  • Le SBF 80 : une base de 1 000 points, il est composé de 80 valeurs autres que celles du CAC 40. Il est plus spécifique aux PME.
  • Le SBF 120 : une base de 1 000 points. Ce sont 120 valeurs parmi les 200 premières de la Bourses de Paris et on y retrouve les valeurs du CAC 40 et du SBF 80.

Les indices internationaux

À l’étranger, nous trouvons 6 indices :

  • Le Dow Jones : avec une base de 100, il est composé des 30 plus grandes valeurs de la Bourse de New-York.
  • Le S&P 500 : une base de 10 points, il est composé de 500 valeurs cotées à la Bourse de New-York.
  • Le Nasdaq composite : il est composé d’environ 3 000 valeurs dans le secteur technologique et a une base de 1 000 points.
  • Le Nikkei 225 : sur une base de 100 points, ce sont 225 titres de la Bourse de Tokyo qui le compose.
  • Le DAX30 : une base de 1 000 points, il représente les 30 plus grosses entreprises cotées à la Bourse de Francfort.
  • Le FTSE 100 : le “Footsie” est sur une base de 1 000 points et est composé des 100 plus importantes entreprises cotées à Londres.

5 – Outil d’aide à la décision

Aujourd’hui, il existe des outils d’aide à la décision pour vous aider lorsque vous démarrer en Bourse, et même après. Dans ces outils, on peut notamment citer Tradedcoder qui est une toute nouvelle plateforme de bourse et analyse technique avec méthode d’aide à la décision. Elle est basée sur l’analyse technique boursière en ligne et vous aide à faire les meilleurs choix. C’est un réel outil d’aide à la décision qui décode les marchés boursiers grâce à ses 9 méthodes de trading prêtes à l’emploi correspondant à chaque situation du marché.

Tradedcoder s’utilise sans installation dans n’importe quel navigateur, il est également compatible sur les tablettes ou les Smartphones. Le site accompagne ses utilisateurs à travers des formations tous publics avec des professionnels des marchés boursiers :« coaching bourse» et «bourse et trading». Présent depuis 1986, ce précurseur de l’analyse technique en France lance sa nouvelle plateforme de trading. Il profite de son savoir-faire technique et de son expertise des marchés boursiers pour proposer une nouvelle façon de concevoir le trading.

6 – Choisir le bon courtier quand on débute en Bourse

Lorsqu’on débute en Bourse, le choix de son courtier est primordial. C’est une question à se poser dès le premier investissement. Voici quelques pistes pour faire un tri des nombreuses offres existantes sur le marché.

Avant d’aller démarcher un courtier, vous devez connaître votre profil d’investisseur. Ensuite, vous devrez faire attention à :

  • Prendre un broker de confiance en vous attachant à sa réputation, son historique et la solidité financière de sa société.
  • Évaluer les frais de courtage : tous les brokers ont leur propre grille tarifaire. Étudier la avec soin avant de vous engager.
  • Éviter les frais supplémentaires dus aux effets de levier.
  • Choisir des droits de garde payant ou non.

En résumé, le choix de votre courtier dépendra grandement de votre profil d’investisseur. Les personnes autonomes privilégieront un broker réactif proposant peu d’offres, mais ayant une plateforme simple et efficace. Au contraire des investisseurs moins dynamiques qui choisiront un intermédiaire plus à l’écoute et qui se tourneront vers un service ajusté et protecteur.

7 – Passer les bons ordres

Vous avez compris que la Bourse est un échange entre vendeurs et acheteurs. Passer un ordre signifie que vous achetez une action. On trouve deux ordres principaux : l’ordre limite et l’ordre au marché. Celui-ci consiste à acheter quel que soit le prix de l’action, alors que l’ordre limite consiste à acheter en donnant un prix ferme. Dans ce cas, le risque est d’acheter une action moins chère que sa valeur réelle. Vous partez dès le départ en moins-value, ce qui n’est pas recommandable.

Préférez faire des ordres limites lorsque vous débutez en Bourse, surtout si votre investissement porte sur des actions à faible liquidité.

conseils pour bien demarrer en bourse

8 – Diversifier ses placements quand on débute en Bourse

Que vous misiez sur des placements collectifs sécuritaires ou que vous choisissiez des start-up, il est impératif d’établir une stratégie de placement globale et diversifiée. Il vaut mieux prendre son temps et comparer les fonds pour choisir des placements qui correspondent à votre niveau de risques acceptable et vos objectifs personnel. En Bourse, tous vos investissements ne seront pas gagnants. Donc pour ne pas avoir d’importantes déconvenues et pouvoir faire face à un contrat perdu, une opération de croissance externe, une crise financière… Qui peuvent toucher les sociétés cotées en Bourse à n’importe quel moment. Ne misez pas tout “sur le même cheval”.

9 – Miser sur les actions, un placement rentable à long terme

Nous venons de le voir, la diversification de ses placements est importante. Un des investissements le plus rentable à long terme (entre 7 et 8 % par an) reste néanmoins les actions. Jetez un œil sur l’indice SP500 pour vous convaincre qu’en étant patient vous serez sûre d’être gagnant.

Le risque de faillite d’une entreprise n’est bien sûre pas totalement exclue, mais on peut noter de belles performances sur le long terme comme Apple par exemple dont le cours a été multiplié par 100 en 10 ans. À vous de choisir judicieusement vos actions.

10 – Oublier le marché des devises (forex)

Le marché des devises ou forex est l’endroit où on échange des devises, un euro contre un dollar par exemple. Très prisé des débutants en Bourse puisqu’il est ouvert aux échanges à toute heure du jour et de la nuit et permet d’utiliser de forts effets de levier.

La première chose que l’on voit lorsqu’on est inexpérimenté, c’est la facilité apparente de multiplier par 10 voire 20 vos gains… Mais ce sont les pertes qui risquent d’être multipliées en réalité. On ne peut pas définir avec certitude la valeur intrinsèque d’une devise. De ce fait, les tendances à long terme sont impossibles et les tendances court terme sont compliquées à déterminer. Au contraire de la valeur intrinsèque des actions en croissance qui augmente tous les ans.

Si vous souhaitez démarrer en Bourse, ces conseils, vous seront utiles. Et n’oubliez pas qu’ils faut bien se connaître, être patient, avoir des connaissance sur les indices Boursier et surtout n’hésitez pas à vous faire accompagner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.