Quand l’arrivée des athlètes aux JO de Londres fait saturer Grindr, une application de rencontres Gay

Après l’arrivée des athlètes Olympiques, les serveurs de Grindr auraient littéralement saturé. Le site de géolocalisation pour gays, n’aurait pas supporté le trop grand nombre de nouvelles demandes. Il a fallu 24 heures à l’application pour se remettre sur pied et fonctionner de nouveau.

photo1 Quand larrivée des athlètes aux JO de Londres fait saturer Grindr, une application de rencontres Gay

L’application Grindr permet aux hommes homosexuels d’obtenir les emplacements de potentiels partenaires dans les environs. Lancé en 2009, elle compte aujourd’hui plus de quatre millions de clients à travers le monde. Londres est d’ailleurs la ville où l’application est la plus populaire, avec 350 000 utilisateurs. 

Lundi, l’arrivée de la plupart des équipes Olympiques à Londres aurait provoqué la perte du service à East London. La raison ? L’application Grindr a saturé, suite à un trop important flot de nouveaux clients. D’après les techniciens, « c’est arrivé dès que les équipes se sont installées, témoigne un Londonien. Ou bien il y a des tonnes d’athlètes qui se connectent pour rencontrer des autres sportifs, ou bien ils essaient d’emballer des locaux ».

Grindr est principalement connu car il permet de faire des rencontres rapides, débouchant sur des relations d’un soir. Son fondateur, Joel Simkhai, s’est excusé pour la frustration causée : « Je sais que c’est frustrant. J’utilise moi-même GrindR dans ma vie de tous les jours ». 

Cependant, il semblerait que la presse anglaise se soit un peu trop emballée, surtout que seulement deux athlètes Olympiques sont ouvertement Gay. La page Facebook du site de drague gay a en effet révélé que cette même panne, avait affecté des utilisateurs partout dans le monde.

Inscrivez-vous à la newsletter de Web & Tech

0 réponses à Quand l’arrivée des athlètes aux JO de Londres fait saturer Grindr, une application de rencontres Gay

Postez un commentaire