Les réseaux sociaux ont des répercussions modestes sur les sites d’information français

D’après une étude le trafic des sites d’information des médias en ligne français doit beaucoup et sans surprise à Google. Mais les réseaux sociaux n’ont pas une incidence majeure sur la fréquentation de ces sites.

fille facebook Les réseaux sociaux ont des répercussions modestes sur les sites dinformation français

TWITTER ET FACEBOOK ONT UNE FAIBLE INFLUENCE DANS L’HEXAGONE

La firme AT Internet a montré dans une étude quel pouvait être l’impact des réseaux sociaux sur le trafic des sites d’information français. Les réseaux sociaux les plus utilisés ne génèrent pas vraiment un trafic significatif vers les médias numériques français.

L’étude datant du mois de février 2013 révèle que l’incontournable réseau social Facebook constitue le premier « site affluent », derrière le moteur de recherche Google. Sur les total des visites recensées sur les sites d’information, Facebook est à l’origine de 3,3% d’entre elles. C’est trois fois plus que Twitter (1,1%).

REGAIN D’INFLUENCE EN 2013

Les réseaux sociaux montrent par ailleurs une légère augmentation de cette affluence depuis début 2013. Mais leur impact est en général bien inférieur au moteur de recherche Google qui génère 40,2% du trafic vers les médias numériques. Parmi les réseaux sociaux et en excluant donc Google de l’étude, Facebook génère 23,1% et Twitter 8,1%.

Ces résultats ont été mesurés auprès de 19 sites d’information. Il apparaît donc que les moteurs de recherche dominent largement les requêtes et que l’accès à l’information en ligne peut encore se faire grâce à l’échange d’e-mails ou aux flux RSS. Quant aux flux d’actualités des réseaux sociaux, ils sont très consultés mais ne génèrent pas énormément de clics.

Inscrivez-vous à la newsletter de Web & Tech

0 réponses à Les réseaux sociaux ont des répercussions modestes sur les sites d’information français

Postez un commentaire