La France peut-elle sauver les finances de Wikileaks ?

Wikileaks, le site internet qui publie régulièrement des documents confidentiels des Etats, voit ses finances bloquées depuis bientôt deux ans. Cependant, grâce aux rouages du système bancaire français et d’une association de dons, la FDNN, Wikileaks pourrait renaître de ses cendres financières.

La particularité française

Wikileaks fait face depuis décembre 2010 à un blocage financier de Visa, Mastercard, Bank of America, PayPal et Western Union. Ces actions font suite à la publication de nombreux documents mettant en cause le gouvernement et l’armée américaines. C’est à cette période que Wikileaks voit son action médiatisée. Le site voit 95% de ses sources de revenus bloquées. Il reste cependant 5% des comptes auxquels Wikileaks peut accéder et ce grâce au système bancaire français.

En 1984, la France constitue un groupement de cartes bancaires, un Groupement d’Intérêt Economique (GIE). Toutes les transactions bancaires doivent transiter par ce groupe qui rend inefficace le blocage des grandes instances de paiement.

Une bouffée d’air apportée par la FDNN

Comme le souligne Benjamin Bayart au Point, « La structure juridique française n’est pas la même que celle des autres pays, les commerçants ne passent pas directement de contrat avec Visa ou Mastercard. Eh bien, pour les paiements en ligne, c’est pareil ». Le fondateur du Fonds de Défense de la Neutralité du Net (FDNN) précise « Allez dire à un Australien ou à un Américain qu’en France toutes les transactions bancaires passent par un seul et unique organisme. Ils vont se croire en Union soviétique !».

Grâce à l’alliance de la FDNN et du passage obligé par ce GIE, Wikileaks peut continuer de recevoir des dons pour que son action se poursuive. Dans un communiqué sur le site de la FDNN, l’association précise :

[box] WikiLeaks a sollicité l’aide de FDNN pour éviter ce blocus. FDNN s’appuie sur le système bancaire français, et le GIE Carte Bancaire, pour traiter les paiements plutôt que d’être directement en contact avec VISA ou MasterCard. Ce système permet à FDNN de récolter des fonds destinés à WikiLeaks, y compris par des dons par carte bancaire.[/box]

 FDNN La France peut elle sauver les finances de Wikileaks ?

Capture d’écran du site de la FDNN pour faire un don à Wikileaks

Inscrivez-vous à la newsletter de Web & Tech

Postez un commentaire