AOL : le destructeur de médias

Certaines sociétés ont la midas touch, transformant tout ce qu’elles touchent en or… pour d’autres, comme AOL, c’est tout le contraire : après avoir fait vaciller TechCrunch US, voilà que nous apprenons que Arianna Huffington souhaite racheter le Huffington Post à AOL pour récupérer sa liberté éditoriale. Retour sur la merdasse touch d’AOL.

aol AOL : le destructeur de médias

Michael Arrington pourra en témoigner… vendre TechCrunch, le blog qu’il avait créé et réussi à amener au rang de média, était une très mauvaise idée. Cela s’était achevé par un ultimatum, AOL devait lui rendre sa liberté éditoriale ou le laisser racheter le média qu’il avait créé. Michael Arrington sera finalement renvoyé sans le moindre honneur.

A l’époque, il se plaignait de ne pas être indépendant du Huffington Post et notamment de sa créatrice, Arianna. Aujourd’hui, Arianna Huffington serait en train d’emprunter la même voie qu’Arrington, essayant de racheter le Huffington Post après la déception qu’aura été l’acquisition par AOL. Rien n’est décidé pour l’instant mais la rumeur voudrait que Tim Armstrong aurait répondu à Arianna : « Bien sûr, mais cela te coûtera 1 milliard ».

Evidemment, si Arianna devait finalement quitter le navire AOL en laissant le Huffington Post, il s’agira d’un autre média mutilé par AOL, qui n’a définitivement pas compris comment faire prospérer un site média.

Inscrivez-vous à la newsletter de Web & Tech

Postez un commentaire